Votre enfant est déjà inscrit à une école du CECCE ? Votre enfant n'est pas encore inscrit à une école du CECCE ?
Pour accéder aux données sur les cas de COVID-19 dans les installations du CECCE, CLIQUEZ ICI.
Inscrire mon enfant Nous joindre Faire un don

Journée du chandail orange

Qu'est-ce que la Journée du chandail orange?

C’est une journée commémorative qui a lieu le 30 septembre de chaque année (depuis 2013) pour honorer les survivantes et survivants des écoles résidentielles, d’une part, et de sensibiliser le reste de la population canadienne à ce que les communautés autochtones ont vécu, ainsi que les séquelles qui affectent leur descendance.

Historique

C’est à l’âge de six ans que Phyllis Webstad a mis les pieds pour la première fois dans la Mission Saint-Joseph, un pensionnat pour Indiens situé près de Williams Lake en Colombie-Britannique. Phyllis, qui habitait avec sa grand-mère, avait reçu de cette dernière un tout nouveau gilet orange en honneur de sa première journée d’école. Cependant, dès son arrivée à la Mission, on lui avait enlevé par force son nouveau gilet orange qu’il n’a jamais revu depuis.

Pourquoi le 30 septembre?

Cette date fut choisie car elle correspond au temps de l’année où les enfants furent arrachés de leurs foyers pour aller dans les écoles résidentielles.

Quel est le but de cette journée?

L’époque des écoles résidentielles est un chapitre noir de notre histoire canadienne qui fut longtemps caché, mais qui a fait surface, surtout au cours de la dernière décennie. Suite aux nombreux appels à l’action de la Commission de vérité et réconciliation (2015), les gouvernements fédéraux et provinciaux, les conseils scolaires et les communautés autochtones collaborent dans un esprit de réconciliation dans le but de sensibiliser la population canadienne aux vécus des survivants des pensionnats et pour offrir de l’espoir aux générations futures. Le message clé de la campagne est « Chaque enfant compte », car pour tant de générations, les enfants autochtones ont reçu le message que leur culture, leur éducation et leur bien-être n’était pas important.

Qu’est-ce qu’une école résidentielle?

Les pensionnats indiens (ou écoles résidentielles) ont été créés en 1870. Il y a eu plus de 130 pensionnats un peu partout au Canada, et le dernier a été fermé en 1996. Ces écoles subventionnées par le gouvernement et administrées par des congrégations religieuses ont été établies pour assimiler les sociétés autochtones en éliminant le rôle des parents dans l’épanouissement intellectuel, culturel et spirituel des enfants autochtones.

À l’époque, plus de 150 000 enfants métis, inuits et membres des Premières nations ont été placés dans ces écoles, souvent contre la volonté de leurs parents. Bon nombre d’entre eux n'avaient pas le droit de parler leur langue et de conserver leurs cultures. Aujourd’hui, environ 80 000 anciens pensionnaires sont encore vivants. Les répercussions des pensionnats se sont fait sentir sur plusieurs générations, ont entraîné une énorme perte culturelle et ont contribué à des problèmes sociaux qui perdurent de nos jours. 

*Source: Historica Canada

Campagnes de sensibilisation pour les enfants autochtones

Visiter le site Web de la Société de soutien à l’enfance et à la famille des Premières Nations du Canada pour participer à diverses campagnes de sensibilisation (marches, levées de fonds, lettres, gestes symboliques) en lien avec l’éducation et la santé des enfants autochtones.

  • Planter un jardin de coeur : les élèves écrivent un message d’espoir sur un coeur. Tous les coeurs sont assemblés sur les bâtons de bois et plantés à un endroit dans le contexte d’une cérémonie.
  • vidéo résumant la campagne (en anglais).
  • Le rêve de Shannen: Shannen était une jeune Autochtone d’une réserve du nord de l’Ontario qui a rallié les communautés pour lutter contre les iniquités auxquelles les enfants autochtones sont confrontés, surtout en matière d’éducation.
  • Nos rêves comptent aussi: écrire une lettre à son député ou ministre ou faire un message avec mot clique (#Nosrêvescomptentaussi) sur les médias sociaux. Cette campagne inclut aussi une marche vers une boîte postale.
  • Organiser une campagne de levée de fonds.

Il y a une page sur Facebook (pour s’inspirer ou pour partager des initiatives)

https://www.facebook.com/orangeshirtdayeverychildmatters/

 

Ensemble pour la réussite
et le bien-être de chaque élève
© Tous droits réservés 2020. CECCE - Conseil des écoles catholiques du Centre-Est.
Hébergé par : Impeka

Bien que le site web de l'école n'est pas traduit, il est possible de faire traduire ce site par Google en choisissant la langue que vous désirez dans le menu déroulant.

Although this website is in French only, it is possible to use this drop down menu to choose a language and have it automatically translated by Google.

While our Board and our schools offer services in French, we try our best to accommodate English-speaking parents and members of the school community.

For registration information, please contact the school board's Family Welcome Office at 613 746-3837 or toll free at 1 888 230-5131 extension 3837.