Votre enfant est déjà inscrit à une école du CECCE ? Votre enfant n'est pas encore inscrit à une école du CECCE ?
EN
Inscription en tout temps : 1 (888) 230-5131
TÉLÉPHONER Liens utiles A+  A- Résultats OQRE Je veux inscrire mon enfant

Communiqués de presse

Le CECCE participe à bâtir un monde plus vert !

Le 15 septembre 2017, OTTAWA - Le Conseil des écoles catholiques du Centre-Est (CECCE) a procédé à une grande annonce ce matin, en dévoilant ses intentions de devenir, d’ici 2035, le premier conseil scolaire francophone en Ontario à viser la carboneutralité au sein de son parc immobilier.

Pour réaliser ce projet d’envergure, le Conseil s’est allié d’un géant dans le domaine des solutions globales d'efficacité énergétique et d'énergies renouvelables, Ameresco, qui investira pour améliorer les installations dans les bâtiments scolaires afin de réduire son empreinte écologique et les émissions de gaz à effet de serre. 

« L’annonce d’aujourd’hui du partenariat avec Ameresco est un pas de plus dans la réalisation du plan de développement durable et d’écocitoyenneté du CECCE qui vise à réduire l’impact environnemental du Conseil et de ses écoles pour protéger la Création de Dieu. Il vise également à avoir des pratiques opérationnelles et de gestion responsables, et cohérentes avec les principes d’écocitoyenneté et surtout, à former des citoyens engagés et éthiques qui ont une vision et un comportement écoresponsables, qui font preuve de leadership dans les affaires civiques et qui sont animés par un idéal de justice sociale et d’équité » affirme Johanne Lacombe, présidente du CECCE.

Feuille de route pour atteindre la carboneutralité

Pour atteindre ses objectifs de réduction des gaz à effet de serre et atteindre la carboneutralité, le CECCE continuera sa transition vers des énergies vertes, limitera l’utilisation du gaz naturel et autres énergies fossiles pour ses bâtiments, développera de nouvelles sources de production d’énergie renouvelable et accentuera ses mesures d’économie d’énergie.

Ainsi, l’installation de technologies comme les panneaux solaires, les lumières au DEL, les systèmes géothermiques, les systèmes de ventilation haute efficacité sera accentuée dans les bâtiments.

Par ailleurs, le tout sera mis en oeuvre  avec l’appui financier d’Ameresco qui en retour vendra l’électricité produite par ses actifs au CECCE à un taux fixe par kWh sur une période prédéterminée. Le CECCE disposera donc d’un coût énergétique stable sur toute la période visée pour le remboursement des investissements et sera exempté de la taxe provinciale sur le carbone.

« Le CECCE s’engage à élaborer et mettre en oeuvre un plan d’action stratégique qui permettra d’atteindre la carboneutralité de ses installations dans le but de faire du CECCE le premier conseil scolaire carbone neutre en Ontario » confirme le directeur de l’éducation, Réjean Sirois. « C’est un projet ambitieux, mais le Conseil est confiant qu’avec la grande équipe d’experts et de professionnels qui l’entoure, le CECCE fera sa marque comme chef de file dans le domaine du développement durable, et enseignera aux élèves à poursuivre leurs rêves pour bâtir un monde meilleur. »

Première phase du projet

Pour la première phase d’implantation du projet, le Conseil a ciblé, en plus du siège social, neuf écoles sur lesquelles une évaluation sera effectuée afin d’établir les mesures d’efficacité énergétique ainsi que les équipements actuels à remplacer afin de réduire l’empreinte de carbone. Ces neuf établissements qui font partie des plus gros consommateurs en énergie du Conseil sont:

  • Les écoles secondaires catholiques Franco-Cité, Béatrice-Desloges, Garneau, Samuel-Genest et Minto;

  • Les écoles élémentaires catholiques St-François-d’Assise, J.-L.-Couroux, Bernard-Grandmaître et Édouard-Bond.

Des écoles déjà bien actives

Par la mise en place d’un plan de développement durable et d’écocitoyenneté au CECCE, plusieurs écoles sont déjà bien actives et ont mis en place plusieurs initiatives vertes. La prise de conscience des élèves et du personnel des écoles du CECCE envers l’environnement et le développement durable sont signe de la  responsabilité morale de tous et chacun pour bâtir un monde meilleur pour les communautés.

Le Conseil peut d’ailleurs se vanter de compter 36 ÉcoÉcoles ayant reçu la certification environnementale de l'Ontario pour leur engagement à réduire l'empreinte écologique et à former des élèves écoresponsables, d’avoir réalisé 18 installations de panneaux solaires dans des écoles et d’avoir mis en place des mesures d’efficacité énergétique. Toutes ces initiatives auront permis de réduire les émissions de gaz à effet de serre d’environ 600 tonnes métriques en 4 ans, ce qui représente environ 110 véhicules retirés de la route.

Impacts au niveau pédagogique

L’annonce du partenariat avec Ameresco est une occasion parfaite pour réitérer l’engagement du CECCE dans la mise en place de nouvelles pédagogies émergentes en lien avec le développement durable. D’ailleurs, le CECCE collabore avec Michael Fullan, professeur à l’Université de Toronto, à élaborer des pratiques professionnelles qui engagent les élèves dans leurs apprentissages en développant des défis critiques sur le thème du carbone et des énergies renouvelables.

Ces défis présentés sous forme de processus pour mener à un apprentissage en profondeur permettront à l’élève de devenir créateur de son savoir. Les élèves se sentiront ainsi davantage impliqués puisqu’ils seront placés au centre de la résolution des défis et deviendront ainsi des facilitateurs, collaborateurs et acteurs de premier plan.

« Ce partenariat représente une opportunité en or de traiter du carbone et des énergies renouvelables, non seulement comme une question en ce qui a trait aux installations et à la matière organique, mais également comme une occasion pour les élèves de contribuer à trouver des solutions et d'apprendre de façon durable pour que leurs connaissances restent ancrées en eux tout au long de leur vie » de dire Michael Fullan, autorité mondiale dans la réforme de l’éducation et professeur émérite à l’Université de Toronto.  

Projet avec l’Ambassade de France

Le Conseil des écoles catholiques du Centre-Est est également heureux d’annoncer que l’École catholique Sainte-Marguerite-Bourgeoys, Pavillon Kemptville participera à un projet de recherche en collaboration avec l’Ambassade de France.

Ainsi un chercheur français viendra en avril prochain rencontrer les élèves pour les inviter à recueillir des données sur la flore afin de contribuer à des recherches sur l’impact du changement climatique sur la variation des saisons en s’appuyant sur l’expertise de l’Observatoire des saisons en France et de Attention nature au Canada. Cette expérience enrichissante pour les élèves est une occasion rêvée pour le CECCE de transformer les écoles en laboratoire vivant par la mise en oeuvre de projet éducatif en salle de classe qui établit un lien entre l’environnement et l'apprentissage au moyen de démonstrations.

 
Inscription à l'infolettre
Ensemble pour la réussite
et le bien-être de chaque élève
© Tous droits réservés 2018. CECCE - Conseil des écoles catholiques du Centre-Est.
Hébergé par : Impeka

Bien que le site web de l'école n'est pas traduit, il est possible de faire traduire ce site par Google en choisissant la langue que vous désirez dans le menu déroulant.

Although this website is in French only, it is possible to use this drop down menu to choose a language and have it automatically translated by Google.

While our Board and our schools offer services in French, we try our best to accommodate English-speaking parents and members of the school community.

For registration information, please contact the school board's Family Welcome Office at 613 746-3837 or toll free at 1 888 230-5131 extension 3837.